LA COMPAGNIE

La Compagnie fut créée à l’initiative de Miquèu Montanaro en 2001. Au-delà de son travail de création, il s’est toujours mobilisé pour le réseau des Nouvelles Musiques Traditionnelles, notamment en collaborant avec une nouvelle génération d’instrumentistes de talent dans un soucis d’ouverture et de transmission.

Aujourd’hui, un jeune musicien intègre parfaitement toutes ces recherches et a lui-même tracé un chemin de création ouvrant sur de nouvelles techniques pour ces musiques issues de terroir qui n’ont rien de passéistes. Après une année de co-direction artistique, l’avenir des créations portées par la compagnie va se recentrer sur la direction artistique de Baltazar Montanaro-Nagy qui va ouvrir de nouvelles perspectives. Il est l’artiste originaire de la Région qui a voyagé et collaboré avec des musiciens en Belgique (Sophie Cavez, Pablo Golder), en Hongrie (Àron Porteleki) et en Estonie (Tarmo Norma). Son travail de création (Red Rails avec le japonais Tadahiko Yokogawa ; son solo Nü) est déjà très développé et son langage personnel, que ce soit au niveau des mélodies ou des ambiances sonores, relie avec élégance les musiques du monde, la musique contemporaine et les musiques actuelles.

En collaborant avec Julien Padovani (qui travaille aussi avec Thierry Balasse sur La Face Cachée de la Lune) et Adrien Chennebault (membre de La Scala avec Valentin Ceccaldi), il s’inscrit dans le réseau de musiciens en train de marquer de leurs empreintes les nouvelles musiques traditionnelles.

Son engagement sur des projets de création avec des artistes de grande envergure issus des musiques savantes et jazz ainsi que traditionnelles, lui permet aujourd’hui de rayonner tant au niveau national, qu’international.

La restructuration de la compagnie permet aujourd’hui à Baltazar d’affirmer son propos et sa vision de ce monde musical tout en permettant à Miquèu de se concentrer sur une recherche personnelle autour de ses instruments de prédilection, le galoubet et le tambourin, afin de les confronter à d’autres esthétiques musicales (duos avec Christian Sébille et Frédéric Nevchehirlian).

Les deux artistes ont aussi élaboré deux répertoires commun dans le cadre de leur « Duo Montanaro » : « TOVABB » populaire et festif, « KI », compositions de dialogues intimistes pour flûtes et violons, et bientôt « BE ». Cette direction artistique est donc la continuité logique du creuset de la compagnie, de son travail permanent d’ouverture multiculturelle, de perpétuelle recherche de propositions nouvelles.

Celle-ci trouve son prolongement scénique et discographique dans le troisième album solo de Baltazar Montanaro : « Amours », paru en novembre 2019.

ALBUM AMOURS (sorti le 6 décembre 2019)

Un répertoire solo de compositions originales au violon baryton.
Faisant suite à Nü (2013) et Szoledad (2007), Amours est un répertoire de compositions originales engagées, écrites et interprétées par Baltazar Montanaro au violon baryton.
« Amours », comme le témoin des combats nécessaires pour endiguer les fondamentalismes, la haine de l’inconnu, de l’étranger et des différences ; « Amours », comme un marqueur pour laisser la place à la beauté dont chaque être est capable s’il est écouté et respecté, sans oublier celle présente dans chaque chose que la nature propose, et dont l’artiste cherche à reproduire la sensibilité, la perfection.
À travers 10 titres plein d’élégance et de relief, Baltazar rappelle de grands événements historiques, tel que la chute du fascisme en Italie un 25 avril ou encore le génocide rwandais, et embarque son auditoire dans l’émotion que procure l’histoire.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Newsletter